QUI SOMMES NOUS
PROJET
ITINERAIRE
CARNETS
PHOTOS
RENCONTRES
PRÉPARATION
PARTENAIRES
anglais espagnol
ACCUEIL
 

TOURNONS ENSEMBLE


ARTICLES

Récits

- Paysages poétiques

Divers



INFOS TECHNIQUES

ACTUALITE EN CHINE
traduisez le avec Google



D'AUTRES RECITS
SUR LA CHINE


Yueshi
Olivier REYNAUD
Aout 2006
.
Les pérégrinations de Titi en Chine
wingsunfurled
octobre 2009
.


CAPITALE : PEKIN

LANGUE : CHINOIS

RELIGION : BOUDHISME ISLAM TAOISME

POPULATION : 1 300 500 000M

SUPERFICIE : 9 600 000 Km²

CARNET DE VOYAGE EN CHINE
(25ème étape)


La Chine reste encore mystérieuse malgré son ouverture sur le monde, et aux dimensions démesurées. Des villes incroyables et des paysages maginifiques.

ITINERAIRE (7 jours) : Guillin - Yangshuo

"PAYSAGES POETIQUES"

HANOI - GUILLIN
Premier poste frontière côté vietnamien. Tout le monde descend. Je m'aperçois qu'il n'y a pas grand monde dans ce si grand train. Nous passons quand même 1h30 dans un hall à attendre et remplir des papiers administratifs. Nous avons également droit à un petit diagnostic santé lié au SRAS, qui consiste à introduire un instrument dans une oreille ! Sûrement une prise de température !
De retour dans le train, je m'endors rapidement dans ma couchette. Sans notion du temps qui s'est écoulé, je suis réveillé par une femme en uniforme. Nous devons nous trouver au deuxième poste frontière, cette fois chinois. La douanière me parle en chinois, elle doit vouloir mon passeport, que je lui remets, toujours installé sous mes draps. Puis elle quitte le compartiment en possession de mes papiers et ceux de mes voisins chinois. Je jette un oil par la fenêtre, le drapeau rouge qui flotte sur une façade de la gare, avec les symboles jaune de la faucille et du marteau me confirme notre passage coté chinois.
Sans quitter nos lits, on nous restituera 1h00 plus tard nos papiers. Je m'endors de nouveau, impatient des premières images de la Chine en plein jour.
Malgré l'épaisseur des rideaux, la lumière du soleil a fait disparaître la pénombre du compartiment. Je tire légèrement le rideau, afin de ne pas réveiller mes voisins qui dorment, et je vois enfin la Chine qui défile derrière la fenêtre. Un paysage vaste, vallonné, et recouvert d'une petite végétation plutôt sèche. Des villages apparaissent, mais ils sont rares. Malgré la petite taille des villages, il y a parfois deux ou trois immeubles aux façades vieillies prématurément par le temps. Certains villages semblent être des collectivités, car je peux voir sur les champs de culture avoisinant, des groupes importants de personnes travaillant en équipe. Les quelques machines agricoles utilisées sont d'une autre époque et me font penser à certains clichés de nos campagnes dans les années 60.
Les gens commencent à défiler dans les couloirs du train et les annonces faites en chinois ne m'aident pas à en connaître la raison. Peut-être l'approche d'un arrêt, mais pas Guillin car c'est encore trop tôt. Le jeune couple chinois m'explique alors, que nous allons faire escale à Nanning. Elle n'est pas répertoriée dans mon guide. C'est pourtant la capitale de la région de Guangxi, et elle abrite 1 million d'habitants. Bon d'accord ça ne représente que 0.008% de la population en Chine !

Voyage ChineDécouvrez toutes les offres de ce spécialiste du voyage chine pour une expérience innoubliable.

Kin et Yuantu m'expliquent que nous seront autorisés à sortir du train et revenir à 11h00, heure à laquelle le train repartira. Juste le temps de m'habiller et m'équiper, sans oublier le caméscope pour immortaliser les premiers pas en Chine. Une grande place fait face à la gare, au bout de laquelle se dresse une forêt d'immeubles. Il n'y a pas vraiment de style architectural, mais tous ces bâtiments sont en bon état. Je pénètre dans cette jungle de béton, et me faufile au hasard des rues. Je profite d'une rue commerçante pour prendre mon petit-déjeuner. L'obstacle que je redoutais surgit alors ! La langue ! Il est très difficile de se faire comprendre et de comprendre. Ici, on parle chinois et rien d'autre. Deux paquets de gâteaux et une boisson ne me poseront pas de réels problèmes pour cette fois. Je déambule dans un marché de rue. L'odeur ne trompe pas, j'arrive dans le secteur des poissons qui s'agitent dans des bacs de béton remplis d'eau. Je reconnais le poisson chat !
Je suis maintenant dans une autre rue commerçante, et la vue d'un salon de coiffure me donne envie d'aller me faire passer un coup de tondeuse. Je suis aussi à ce moment en train de filmer l'animation de ce quartier, et soudain quelque chose dans mon champ de vision me trouble. C'est une simple horloge murale, mais l'heure qu'elle affiche ne correspond pas avec celle qu'indique l'écran de mon caméscope ! Il est 10h45 sur l'horloge, mais 9h45 sur mon écran et à ma montre également. Je réalise alors que j'ai dû passer un fuseau horaire cette nuit et qu'il doit y avoir un décalage maintenant. Le train repart dans 1 quart d'heure. Le salon de coiffure sera pour une autre fois. Je m'empresse de regagner la gare, que j'atteins 10 minutes plus tard. Dans le compartiment, je suis content de retrouver mes amis chinois, qui commençaient à s'inquiéter de mon absence. Nous rirons ensuite de la mésaventure que j'ai évitée. Il reste maintenant 500 Kms à parcourir pour atteindre Guilin. Kin et Yuantu habitent Pékin où ils sont étudiants. Ils me confirment que la société chinoise bouge plus que jamais et qu'ils sont ravis que leur pays s'ouvre au monde. Il me conseille de venir à Pékin et me serviront de guide. Ils me recommandent fortement de visiter la cité interdite. Ils se réjouissent aussi à l'idée que la capitale va accueillir les Jeux Olympiques de 2008.

GUILIN
Après quelques heures le train ralentit de nouveau, nous entrons en gare de Guilin. Je quitte mes compagnons de voyage en leur souhaitant bon courage pour les 40h00 qui leur reste à passer dans le train.
Ne parlant pas le chinois je vais essayer de trouver cette fois-ci un logement rapidement sans m'exposer à des discussions. Je trouve un hôtel à proximité de la gare et le long d'une grande artère. Il est bien placé et pas trop cher. Il se trouve dans un quartier modeste, qui est composé de petits immeubles de briques rouges, type HLM. Il y a peu de commerces mis a part quelques épiceries. Les larges avenues sont fréquentées principalement par des vélos. Je me mets alors à la recherche d'un loueur de bicyclettes. J'approche un groupe d'hommes âgés assis autour d'une table et en train de jouer aux cartes. Je tente de faire comprendre mon besoin, et un des joueurs s'interrompt pour m'accompagner dans une arrière-cour. Nous empruntons les escaliers d'un de ces bâtiments rouges pour aboutir finalement devant la porte d'un des locataires. La porte s'ouvre et un vieil homme apparaît. Ses cheveux sont presque blancs, tout comme sa barbichette, il a les traits creusés et le teint mat. Après quelques échanges entre les deux hommes, nous redescendons tout les trois, puis mon premier interlocuteur nous quitte en me saluant, je le remercie d'un signe de la tête. Nous marchons en direction d'un parking à vélos, dans lequel le vieil homme pénètre pour en ressortir avec l'un deux. Il est de couleur rouille et en mauvais état.comme tous les autres. D'ailleurs il est vraiment rouillé et les pneus blancs sont carrément craquelés par le temps. Je lui fais signe que les pneus sont à plat, mais il semble dire que ce n'est pas un problème car il est équipé d'une pompe. Après avoir regonflé les pneus il me dit que ça tiendra plusieurs jours. Cette situation me fait un peu rire et le vieil homme est sympathique. J'accepte en espérant que le vélo ne cassera pas sous mon poids. Je m'engage sur la grande artère et me mêle au flot de deux roues, à la découverte de cette ville.
Il me reste 10 jours avant de prendre mon avion pour la France. J'ai prévu de rester 2/3 jours ici, 3 jours à Yangshuo et le reste à Hong-Kong. En tenant compte du temps des trajets, je n'ai pas trop le droit à l'erreur et je vais donc dans déja prendre mon ticket de bus Guilin/Yangshuo.
Guilin signifie " la foret d'osmanthus ", du nom de cet arbre aux jolies fleurs rouges ou blanches. Les nombreux " pains de sucre ", qui dessinent le relief de la région n'ont pas empêché cette ville de s'implanter et de fleurir parmi eux. De plus, la rivière Lijiang qui se faufile dans ce paysage, donne à ce cadre une image poétique qui a inspiré beaucoup de peintres chinois. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il y a un fort tourisme intérieur et en provenance d'Asie.
Le centre ville est moderne et on peut y voir des grands bâtiments de pierre qui abritent des shoppings et commerces sur plusieurs niveaux. Rien à voir avec mon quartier qui n'est pas si loin. Le fleuve qui se faufile dans la ville est bordé de quais et me rappelle certains endroit de Paris mais plus aérés. La population de Guilin s'élève à 800 000 habitants. Le matin de bonne heure j'assiste à la gymnastique quotidienne de groupe de personnes qui gesticulent sur une douce musique qui sort d'un poste posé au sol. Je trouve dans une grande librairie des BD de tintin. Il y a l'édition officielle et la copie. J'achète quelques exemplaires des deux. Je visite plusieurs collines. Certaines d'entre elle abritent des grottes, mais toutes sont sacrées et ont une histoire propre à elles. Des les petits parcs aux pieds des collines les enfants, jouent et des hommes agés disputent des parties de cartes. Les multiples restaurants proposent des spécialités régionales. La cuisine de Guilin est réputée dans tout le pays. Plats exotiques à base de serpent, tortue et autres animaux sauvages. Peu de personnes parlent l'anglais, mais tous font l'effort de comprendre lors des contacts.

YANGSHUO
J'arrive à la gare routière de Yangshuo par bus. Je trouve un petit hôtel à proximité, et donnant sur l'artère principale de cette ville qui ressemble plutôt à un bourg. Dans la rue, je fais la connaissance de Rong, une jeune chinoise local, qui me propose de me faire visiter la région en vélo. Equipé de deux VTT flambant neufs, nous quittons rapidement la ville pour nous retrouver au milieu de ces " pains de sucre ", en longeant les étroits chemins qui servent de petits ponts de circulation entre les rizières. Puis nous traversons un petit village où Rong semble être connue de tous. Elle me présente à plusieurs personnes. Puis nous faisons une autre escale dans un village plus grand celui-ci et animé par un marché. Nous déambulons dans le long des étalages ou on peut sutout voir de l'alimentaire et parfois des fleurs. Il y a toujours ses bacs de béton hébergeant des gros poissons tout en longueur. Le ciel se couvre rapidement et il finit par pleuvoir. Nous restons un long moment sous une bâche d'un de ces étalages, à attendre le moment propice pour nous remettre en selle. La pluie cesse au bout d'une heure, et nous nous rendons directement dans un petit resto qui fait face au Moonhill. La " colline de la lune " est surmontée d'une arche naturelle, c'est-à-dire un vaste trou percé dans la roche. La famille qui tient ce restaurant (qui ne ressemble pas vraiment à un resto), est très accueillante et connaisse également Rong. Je prends mon repas en compagnie de toute la famille. Le grand père ne cesse de se servir de l'alcool de riz et me remplit également mon verre. Ce qui me vaudra de faire une sieste dans un hamac. Nous repartons en milieu d'après midi, pour visiter Yangshuo. La ville semble vivre du tourisme, et le charme de cette région est un atout considérable. Une longue rue semi piétonne est bordée de petits commerces ouverts très tard dans la nuit et qui proposent l'artisanat local. On trouve de tout ! baguette de jade, coffret de calligraphie, sceaux personnalisés, peintures, vêtement traditionnel.Il y a aussi beaucoup d'endroits pour se restaurer et le personnel maîtrise très bien l'anglais.
Au bord de la rivière Li qui traverse la ville, je découvre la surprenante pêche aux cormorans. La barque du pêcheur est équipée d'une lampe à pétrole, car l'activité commence en général en fin de journée. L'homme envoie son associé à l'action en sortant un son spécial de sa bouche. L'oiseau plonge alors et réapparaît avec un poisson dans le bec qu'il rapporte aussitôt à son maître. Le cormoran à tout de même une ficelle serrée autour du coup afin qu'il n'avale pas la proie.
Je loue de nouveau un VTT pour les dernières journées, et je m'aventure dans cette étonnante nature. Je longe la rivière, traverse des étendue de rizières, j'emprunte des petits ponts pour changer de rive, pénètre dans des villages pittoresque sans âmes qui vivent. Je rencontre un homme en plein milieu d'un champ qui porte un tee shirt avec l'effigie d'un célèbre personnage. Ce tintin est vraiment une star internationale. Je parcours ainsi 50kms dans ce paysage de toute beauté !

Cette incursion en Chine m'aura permis de me faire une petite idée de ce pays qu'on dit qu'il sera bientôt la première puissance économique du monde. Malgré cet instant bref, j'ai pu sentir le bouleversement que vit cette population qui semble cependant préparée et impatiente. Ici on dit " tu pars une semaine, tu ne reconnaît plus ta rue, tu pars 1 mois tu ne reconnais plus ta ville, et si tu pars un an tu ne reconnais plus ton pays. " La Chine détient le record de population avec près d'un milliard trois cent mille personnes, mais la densité reste à peu près la même qu'en France !

Je me dirige vers Hong-Kong dans un petit bus couchette comme je n'ai jamais vu. Il y a en fait quatre rangées de lits superposés sur trois niveaux. Hong-Kong signifie " Port au parfum. C'est la place préférée de tous les business men et autres self-made men de la planète. Phare du capitalisme en Asie, c'est aussi le mariage de l'Occident et de l'Asie.

Vous avez apprécié ce carnet ? merci...

 

HONG KONG

SUITE DU VOYAGE

TOURNONS ENSEMBLE

Récits LES RECITS : KENYA - TANZANIE - ZANZIBAR - MALAWI - ZAMBIE - NAMIBIE - AFRIQUE DU SUD - LESOTHO - EQUATEUR - PEROU - BOLIVIE - CHILI - ARGENTINE - BRESIL - URUGUAY - NOUVELLE ZELANDE - ILES VANUATU - AUSTRALIE - TASMANIE - INDONESIE - SINGAPOUR - THAILANDE - CAMBODGE - VIETNAM - CHINE - HONG KONG - GRECE - TURQUIE
Photos LES PHOTOS : KENYA - TANZANIE - ZANZIBAR - MALAWI - ZAMBIE - NAMIBIE - AFRIQUE DU SUD - LESOTHO - EQUATEUR - PEROU - BOLIVIE - CHILI - ARGENTINE - BRESIL - URUGUAY - NOUVELLE ZELANDE - ILES VANUATU - AUSTRALIE - TASMANIE - INDONESIE - SINGAPOUR - THAILANDE - CAMBODGE - VIETNAM - CHINE - HONG KONG

LES LIENS PRATIQUES : KENYA
- TANZANIE - ZANZIBAR - MALAWI - ZAMBIE - NAMIBIE - AFRIQUE DU SUD - LESOTHO - EQUATEUR - PEROU - BOLIVIE - CHILI - ARGENTINE - BRESIL - URUGUAY - NOUVELLE ZELANDE - ILES VANUATU - AUSTRALIE - TASMANIE - INDONESIE - SINGAPOUR - THAILANDE - CAMBODGE - VIETNAM - CHINE - HONG KONG
 

accueil | Contact | TE dans mes favoris | Recommander ce site | Echanges de liens | Liens

Réalisation graphique et technique par Yann MICHEL

Copyright © 2001-2014 Tournonsensemble.com - Tous droits réservés