NOUVELLE ZÉLANDE

Ile du nord

NOUVELLE-ZÉLANDE

ITINERAIRE (15 jours) : Auckland - Rotorua - Taupo - Wellington - Franz Josef - Queenstown - Dunedin - Kaikoura - Christchurch

Itinéraire voyage Nouvelle-Zélande

Drapeau Nouvelle-Zéland

Capitale: Nouvelle-Zélande
Superficie: 270 530km2
Population: 4milions
Devise: dollard neo-zélandais
Langue: anglais et maori
Religion: 24% d'anglicans, 28% de protestants autres, 15% de catholiques

Notre carnet de voyage en Nouvelle-Zélande
Ile du nord
Ile du sud
Nos photos de Nouvelle-Zélande
Album Nouvelle-Zélande

Autres carnets de voyage en Nouvelle-Zélande




CARNET DE VOYAGE NOUVELLE ZÉLANDE (15ème étape)

Bien lointaine, la Nouvelle-Zélande attire la curiosité. On y pêche et on y surfe beaucoup, on s'y ballade dans des coins de nature protégés et blanchis par la laine des moutons. Au pied des montagnes, des volcans, des geysers et des glaciers.

"ILE DU NORD"

Santiago, 23 février 2003, envol pour un nouveau continent, l'Océanie !

A Santiago de Chili, nous nous retrouvons. Yann offre une bière à Estelle et nous nous postons alors à un bar, à côté du chanteur d'INXX qui prendra le même vol que nous ! Après 12 heures de vol, nous atterrissons à Auckland en Nouvelle-Zélande. Il est alors 6h00 du matin ce lundi. Par la magie du décalage horaire, nous ne vivrons pas le dimanche.


histoireLes premiers habitants de Nouvelle-Zélande sont arrivés par bateau d'une île de Polynésie, Haiwaiki, il y a plus de 1 000 ans. A cette époque, une population de 100 000 personnes répondait au nom des Maoris.
En 1642, le premier européen, un hollandais nommé Abel Tasman, s'étant arrêté tout d'abord à Java en Indonésie, repartit en mer, espérant trouver un autre continent à l'Est de l'Australie. Cinq mois plus tard, il touchera la côte Ouest de South Island. La Nouvelle-Zélande doit son nom à une zone côtière de Hollande appelée Zealand. Le pays est composé de deux grosses îles. L'île du Nord répondant au nom de Te Ika a Maui et l'île du Sud appelée Te Waipounamu.

En 1769, James Cook visite le pays et le revendique au nom de la Couronne britannique.

En 1840, le capitaine William Hobson, nommé Consul par la Grande-Bretagne, a le pouvoir de négocier avec les chefs maoris avec qui il signe le traité de Waitangi : les Maoris cèdent la souveraineté à la Couronne en échange de la protection britannique et de garantie sur leur terre. C'est à cette date que Auckland devient la capitale du pays pour 25 ans, Wellington la relayant par la suite. De nombreux conflits éclatent alors entre les nouvelles colonies et les Maoris jusqu'en 1872.

Depuis 1856, un gouvernement parlementaire fonctionne et met progressivement en place réformes et législation sociale. A noter que la Nouvelle-Zélande est le premier pays à avoir accordé le droit de vote aux femmes en 1893.
La population du pays est maintenant composée de 83% d'Européens et 9% de Maoris. La moitié de la population se trouve dans les quatre plus grandes villes du pays qui sont Auckland, Wellington, Christchurch et Dunedin. Les langues officielles sont l'anglais et le maori.
L'activité principale de la Nouvelle-Zélande est l'agriculture, il y a autant de moutons en Nouvelle-Zélande que d'habitants en France ! Les principaux partenaires économiques de la Nouvelle-Zélande sont l'Australie, le Japon, et les Etats Unis.
Le Kiwi est l'animal emblématique du pays.

Notre premier lever du soleil en Océanie sur l'île du Nord, Te Ika a Maui A l'aéroport, nous en profitons pour réserver nos nombreux vols entre la Nouvelle-Zélande, les îles Vanuatu et l'Australie. Puis, sur le trajet en bus pour Auckland city, nous assistons à notre premier lever de soleil sur cette zone de la planète !

Organisation de notre séjour et premières impressions...

Ayant déposés nos sacs dans un Backpackers, nous partons immédiatement nous renseigner sur les possibilités de bus pour traverser le pays. Finalement, nous constatons qu'à deux personnes, il est plus rentable de louer une voiture, ce que nous faisons dans la foulée... La ville avec ses 1,5 million d'habitants qui représentent le tiers de la population de Nouvelle-Zélande, n'est toutefois plus la capitale, Wellington l'ayant détrônée... Notre première surprise est de constater une forte présence asiatique alors que nous nous attendons à croiser des gens types maori... Le centre ville est composé de hauts buildings modernes et également du fameux port. Les rues sont pentues, la ville semble avoir été construite sur des collines. Elle fait preuve d'une propreté exemplaire...
Nous nous renseignons sur le calendrier du Championnat de rugby : la seule possibilité d'assister à un match se tient la semaine prochaine à Christchurch. Nous n'avions pas prévu de nous trouver dans cette ville ce jour là, mais nous ferons avec plaisir un détour pour assister à la spécialité du pays !

Arrivée, premières images de Aukland...

Aukland

Au village de l'America's Cup

La seconde surprise est d'apprendre que l'America's cup se déroule en ce moment. Nous nous rendons alors au port où de superbes voiliers sont amarrés, dont le Spirit of New Zealand, magnifique voilier en bois, de trente mètres. Nous pénétrons dans l'exposition de la compétition d'où il est possible d'envoyer gratuitement mails et vidéos. Nous longeons alors un pont où se trouve le Hilton avec son architecture moderne en forme de bateau.

America's Cup 2003

America's Cup 2003
Et notre premier coucher de soleil en Océanie !

Pour le coucher de soleil, nous prenons un bus et traversons le pont qui relie Auckland à sa Péninsule Nord. Depuis les hauteurs de cette presqu'île, nous observons Auckland s'illuminer progressivement dans la nuit...

Visite du plus grand musée d Auckland...

Le lendemain matin, nous partons, sous la pluie, au Musée National Auckland Art Gallery, situé sur un mont dans " The Domain ", vaste parc où des étudiants disputent des parties de cricket malgré cette pluie incessante. Sur trois étages le musée propose au premier niveau, un nombre impressionnant d'objets liés à la culture Maori tout en relatant son histoire, le second étage est orienté sur la faune et la flore d'hier et d'aujourd'hui, le troisième est dédié aux combattants néo-zélandais ayant participé aux nombreuses guerres. Le musée est énorme. Il faut bien compter la journée pour en faire le tour.

Musée National Auckland Art Gallery et war memorial

Musée National Auckland Art Gallery et war memorial
Il est bientôt 15h30 et nous avons à peine le temps de retourner à l'hôtel pour notre rendez-vous de 16h00 où une personne doit nous remettre notre voiture de location. Avec notre correspondant, nous abordons le sujet de la forte présence des asiatiques dans la ville. Celui-ci nous répondra indirectement qu'il nous est également possible de venir travailler en Nouvelle-Zélande si nous le souhaitons.

Vue panoramique du haut de la Sky Tower.

Nous nous dirigeons ensuite vers la Sky Tower. Cette tour de 328 mètres située en plein centre ville et qui fait 8 mètres de plus que la Tour Eiffel est la plus haute de l'hémisphère Sud. Nous montons à 220 mètres au Sky Desk, hall aux allures d'une soucoupe volante, les 108 derniers mètres n'étant que tôle et antenne. Malgré les nuages bas, la vue reste intéressante. Pour 100 euros, vous pouvez sauter à l'élastique...

Sky Tower Auckland

Sky Tower Auckland

En route pour l'intérieur du pays...

Alors que nous comptons faire quelques courses, nous constatons que le prix des denrées est deux fois plus élevé qu'en Amérique du Sud, mis à part l'essence qui reste moitié prix comparé au tarif en France. Nous nous limiterons alors à un kebab avant de prendre la route pour Rotorua.
Sur la motorway, il pleut et nous faisons bien attention de ne pas oublier de tenir notre gauche ! Dans la nuit, nous nous arrêtons sur un parking, abaissons nos sièges (point fort pour les voitures asiatiques : les sièges s'inclinent à 180 degrés !) et nous passons notre première nuit dans notre "car-home". C'est notre première nuit dans une voiture. Nous dormons bien ! Au réveil, nous prenons notre petit déjeuner dans un Take Away situé en face du parking, puis nous regagnons Rotorua.

C'est à Rotorua que se sont installés les premiers Maoris. Il pleut et les rues sont désertes. La ville à des airs de Far West. Les larges trottoirs sont couverts par des avancées de toitures soutenues par des poteaux. Rotorua avec ses 57 000 habitants est surnommée Sulphur City. Effectivement lorsque nous arrivons aux abords de la ville, une odeur de souffre nous prend le nez et nous apercevons plusieurs nuages de gaz émergeant de la terre. Il faut savoir qu'en 1886, une éruption volcanique entraîna la mort de 120 personnes et détruisit les piscines naturelles réputées du site, les Pink and White Terraces. L'île du Nord a une très forte activité sismique et volcanique et trois volcans sont toujours en activité aujourd'hui.

Arrivée à Roturoa

Roturua

Visite de Whakarewarena et de la Maison des Thermes.

Nous partons alors à Whakarewarena, le village thermal qui abrite plusieurs geysers. On attend alors un moment devant le principal geyser qui entre en éruption dix à vingt fois par jour. De nombreuses sources boueuses et bouillantes se font entendre et réchauffent l'atmosphère, ce qui est agréable car il pleut toujours ! Nous visitons le site avec une jeune Française étudiante à Auckland et sa famille. A la sortie, nous réservons notre soirée pour une représentation traditionnelle Maori.
Ensuite, nous allons visiter le Musée Art et History dans le Gouvernement Garden, relatant principalement l'histoire du peuple Maori et l'éruption volcanique de 1886. Puis nous entrons dans la Bath House, maison des thermes construite en 1908. On y voit toute l'infrastructure qui servait aux touristes du début du XXème siècle, venus des quatre coins du monde goûter à ces bains : baignoires, canalisations et beaucoup d'illustrations photos en noir et blanc. Tout y est conservé mais l'usure du temps est visible.

Soirée Maori.

A 18h00, nous allons à notre soirée maori. Des groupes de touristes se joignent à nous et un représentant, pour suivre la coutume, est nommé pour chaque groupe. Nous pénétrons dans une bâtisse en bois de couleur bordeaux ocre et nommée habituellement Tamatekapua, lieu de réunions du peuple Maori. Sur la scène, un groupe de huit personnes en tenue typique nous attend. Chaque représentant annonce les différentes nationalités de son groupe aux Maoris. Nous assistons alors à des danses et surtout à des chants gestuels guerriers repris par l'équipe nationale de rugby les All Blacks. Après le spectacle, nous prenons dans cette même enceinte, un repas copieux des spécialités du pays sous forme de self-service. A notre table se trouve un Allemand " tour-du-mondiste " qui fait actuellement des dessertes professionnelles avec son bateau dans les îles Vanuatu.
De retour en ville, nous trouvons un emplacement pour parquer notre "car-home" pour la nuit, entre parc et lac, toujours à proximité de toilettes publiques !

Maison Maori

Maison Maori

Bains de boue.

Au lendemain, nous partons profiter des fameux bains du Hell 's Gate où Yann testera les bains de boue avant de rejoindre Estelle dans un bassin d'eau chaude naturelle aux odeurs de souffre. C'est l'occasion pour nous de prendre la douche de la semaine!
Visite d'un village maori.
Nous partons alors visiter le village traditionnel de Ohinemutu situé le long du lac et surtout l'église anglicane saint Faith Church où à l'intérieur, le Christ représenté sur les vitraux translucides, semble marcher sur les eaux du lac !



Thermes de Rotorua

Thermes de Rotorua

Les Hunts sont avec nous dans le parc national Tongariro.

Nous prenons alors la route pour rejoindre Ohakune à plus de 200 kilomètres plus au sud. Les forêts néo-zélandaises nous apparaissent alors pour la première fois : massives, aux troncs trapus et feuillages fournis et bien verts. Au lac Taupo, dans la ville qui porte le même nom et qui est mondialement connue pour la pêche à la truite, nous faisons une promenade dans le parc et prenons un café.
Nous entrons ensuite dans le parc national Tongariro où se trouvent de nombreux sommets volcaniques, le mont Ruapehu avec ses 2 797 mètres est le plus haut. C'est aussi le plus actif. Sa dernière éruption en 1995 causa la mort de 150 personnes en sectionnant un pont de chemin de fer par ses jets de pierres.
Nous arrivons finalement à Ohakune qui est aussi une station de ski. Manque de chance, ce n'est pas la saison ! Nous plantons la tente pour la première fois depuis le Perito Moreno en Amérique du Sud, deux mois auparavant. Nous sommes seuls sur ces lieux !

Parc national Tongariro

Parc national Tongariro
Estelle laisse la batterie de la voiture active afin d'écouter la radio, ce qui nous obligera une heure plus tard à pousser la voiture dans un pré en pente, sans droit à l'erreur pour la redémarrer !
Une énorme forêt se dresse à proximité de la tente. De rares ouvertures sombres nous permettent d'y pénétrer. Une fois à l'intérieur, nous avons alors la sensation d'être coupés du monde. Le seul bruit audible est celui des clapotis d'une rivière la traversant. Une ambiance mystérieuse et magique se dégage de cette forêt. Peu rassurée d'ailleurs, Estelle ne s'éloignera pas très loin de la tente pour faire pipi ! En soirée, Yann fait un feu de camp pendant qu'Estelle prépare l'apéro.
La nuit dans la tente, nous entendons des craquements en provenance de la forêt. Nous pensons alors à Lord of the Rings et nous nous demandons si nous n'avons pas perturbé les Hunts ! Il faut savoir que la trilogie du Seigneur des Anneaux a été tournée en Nouvelle-Zélande.
Au petit matin, nous petit-déjeunons de Muesli. Maintenant que nous avons un moyen de transport et de stockage, nous pouvons nous permettre de composer nos repas à notre goût. Pour la première fois depuis notre arrivée en Nouvelle-Zélande, le soleil pointe son nez.

Court séjour à la capitale Wellington

Nous prenons alors la longue route de 400 kilomètres qui nous sépare de Wellington. Le paysage qui nous entoure est plus beau que jamais. Il semble avoir été dessiné. Les montagnes sont tiraillées formant des crevasses et à leur pied, des fermes éparpillées avec vaches, moutons, chevaux. Nous remarquons également des plantations de sapins sur de vastes étendues. Nous longeons ensuite la côte et la Tasman See. Wellington nous accueille alors par ses buildings en front de mer et son architecture moderne moins excentrique qu'à Auckland.
Avec ses 200 000 habitants, Wellington est depuis 1865 la capitale du pays. Son port est large, actif et propre. Nous avons seulement quatre heures dans la capitale. Nous décidons d'aller visiter le récent musée Te Papa datant de 1998 et où se trouve une exposition dédiée au Seigneur des Anneaux. Nous nous retrouvons dans l'univers de Tolkiem : une multitude d'objets du film, les personnages à l'échelle 1, et toute l'histoire retracée.rien ne manque. Peter Jackson, le réalisateur de l'adaptation cinématographique et qui est néo-zélandais, y est sûrement pour quelque chose. Nous n'aurons pas le temps de faire d'autres salles car nous devons nous rendre au port pour prendre le ferry à destination de l île du Sud.

Expo Seigneur des Anneaux à Wellington

Expo Seigneur des Anneaux à Wellington

En ferry, nous gagnons l'île du sud.

Au port, nous déposons notre "car-home" comme prévu et embarquons sur le ferry les bras chargés de courses.
Nous nous installons au soleil sur le pont supérieur pour la traversée de 3h30. Une corne de brume annonce que nous quittons l'île du Nord.

Départ de Wellington en bateau pour rejoindre l'ile du sud

Départ de Wellington d'Estelle et Yann
Sur le bateau, un père joue à cache-cache avec sa fille de dix ans. Il nous expliquera que sa fille va à l'école à Wellington mais qu'ils habitent l'île du Sud. Aussi faisant l'aller-retour deux fois par semaine pour l'accompagner, ils connaissent toutes les cachettes du bateau !
On aperçoit maintenant l'île du Sud, Te Waipounamu. C'est la moins peuplée des deux îles. Les Alpes néo-zélandaises qui s'étendent sur 500 km abritent le Mont Cook, point culminant du pays à 3 764 mètres. Les plus grandes plaines du pays se trouvent aussi sur cette partie.
Nous pénétrons dans des chenaux : les montagnes recouvertes de forêts verdoyantes semblent émergées de l'eau bleutée. Soudain, le soleil disparaît derrière ces hauteurs laissant un ton rosé à l'eau.!

Approche de l'ile sud par le détroit de Cook

Nouvelle Zélande, détroit de Cook

Prochaine étape: Nouvelle Zélande, ile du sud

Notre carnet de voyage au Nouvelle Zélande

Ile du nord
Ile du sud

Nos photos de Nouvelle Zélande

Album Nouvelle-Zélande


Autres carnets de voyage au Nouvelle Zélande